Comment isoler un toit plat ?

DEVENIR REDACTEUR

Vous souhaitez rédiger des articles sur l’une de nos thématiques ? N’hésitez pas à consulter nos conditions d’utilisation. 

Une bonne isolation est importante pour assurer le confort annuel à la maison. Il faut faire attention avec la préparation des travaux en fonction de la zone de travail. Vous pourrez en effet vous retrouver à isoler un toit plat. Il faudra dans ce cas prendre certaines étapes en compte pour éviter les mauvaises surprises.

La préparation de votre toit

Cette première étape a pour principal objectif d’éliminer les gravats et les poussières qui peuvent vous causer des soucis. Notez que la moindre inattention peut vous causer des soucis. Il vous est ainsi conseillé de contacter un couvreur professionnel et qualifié pour réaliser les travaux dont vous avez besoin. Le spécialiste commencera ainsi par inspecter la surface. Il s’assurera aussi que la zone présente une pente pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie.

Il ne faut pas non plus négliger l’élimination des mousses et des parties non adhérentes avec un grattoir ou une mousse. Un coup d’aspirateur ou de balai est aussi important pour assurer le nettoyage de la zone de travail. Les éventuelles réparations pourront ensuite se faire facilement.

La mise en place du pare-vapeur

Cette étape nécessite l’application d’un enduit d’imprégnation pour faciliter l’accrochage du pare-vapeur autocollant. La pose de cet élément se fait principalement avec un rouleau. Pour le collant, il doit être étalé en partant de l’opposé de l’accès principal. Il suffit de trouver une raclette en caoutchouc pour réaliser l’opération.

Il faut attendre que le produit sèche pour poser l’anti vapeur. La suite commence par dérouler le premier lé pour le couper correctement. Il suffit ensuite de détacher le film protecteur sur quelques centimètres. Cela facilitera la suite de l’opération.

L’installation des panneaux isolants

Deux options peuvent être proposées pour cette étape. Vous pouvez en premier lieu adopter une méthode mécanique en installant les panneaux isolants sur le toit. Ces éléments seront sectionnés en fonction de la situation avant de réaliser les avant-trous sur l’isolant. Il ne faut pas négliger les plaquettes de répartition avant de clouer le tout.

Il y a d’un autre côté le collage par adhérence partielle. Cela nécessite une pose à l’avancement qui nécessite l’application d’épais cordons de mastic en PU. Les morceaux peuvent être découpés avant de les coller.

Lors de cette étape, il est recommandé d’avoir recours à un professionnel comme cette entreprise de couverture en Essonne sur ce site : https://www.entreprise-couverture-91.fr/  pour obtenir un résultat satisfaisant qui respecte les normes.

Il ne faut pas négliger l’étanchéité

Cette étape est incontournable pour assurer votre confort pour les nombreuses années à venir. Il faut pour cela poser correctement le primaire d’accrochage. Vous pourrez appliquer la première couche de matériau pour rendre le toit étanche. La seconde couche peut être étalée quand la précédente sera parfaitement sèche.

La durée à respecter peut varier entre 15 minutes et 4 heures. N’oubliez pas en tout cas que vous avez le choix entre du feutre bitumeux ou une membrane EPDM pour obtenir un meilleur résultat. La première option peut se coller à froid ou à chaud tout en étant disponible en rouleaux.

N’oubliez pas la finition des travaux

Il ne faut rien laisser au hasard du début jusqu’à la finalisation des travaux. C’est pour cette raison que l’intervention d’un spécialiste est fortement conseillée. Ce dernier réalisera correctement des découpes autour des accessoires de votre toiture. Il posera aussi efficacement l’acrotère à l’aide d’un préfabriqué en acier galvanisé. Le plus important est d’avoir une bonne continuité sur l’étanchéité au niveau des remontées. Cela implique un renforcement des points singuliers en collant délicatement des pièces préformées.