Une isolation écologique et économique avec la ouate de cellulose

isolation-ouate-cellulose

L’isolation est l’un des premiers travaux de rénovation énergétique cités par les Français pour améliorer le confort de leur logement et réaliser des économies d’énergie. Encore faut-il trouver un isolant écologique, économique et sans danger pour la santé des occupants. Performante, écologique, économique et saine, la ouate de cellulose est parfois considéré comme l’isolant du futur. L’association ECIMA (European Cellulose Insulation Manufacturers Association), représentant les industriels français de la filière ouate de cellulose, publie un livre blanc pour vanter les mérites de ce matériau.

 

Qu’est-ce que la ouate de cellulose ?

La ouate de cellulose est un matériau biosourcé, issu du recyclage de vieux papiers journaux et magazines : un bel exemple d’économie circulaire. La France compte plusieurs usines sur son territoire, s’approvisionnant en papier recyclé sur un périmètre restreint, réduisant ainsi les impacts environnementaux liés au transport.

Concrètement, cet isolant se présente sous forme de vrac, et peut ainsi être soufflé au moyen d’une machine par un professionnel dans les combles perdus, les murs et les rampants, en quelques heures seulement. Un procédé permettant de supprimer les ponts thermiques.

« En plus d’être vertueuse pour l’environnement, la ouate de cellulose est un excellent isolant thermique et phonique, permettant d’importantes économies d’énergie et apportant plus de confort toute l’année », témoigne Denis Fourkal, président d’ECIMA.

 

Un confort garanti

Performant face au froid comme à la chaleur intense, cet isolant parfait pour réguler l’humidité, se révèle être un excellent isolant. La ouate de cellulose régule d’elle-même l’hygrothermie grâce à ses fibres hygroscopiques : comme une éponge, elle absorbe l’humidité en excès, la conserve, et la restitue lorsque l’atmosphère devient plus sèche.

C’est aussi un isolant sain, composé de fibres non irritantes, avec le plus bas niveau de composés organiques volatils. Les traitements appliqués lors de la fabrication rendent la ouate de cellulose ininflammable, assurent sa longévité, et empêchent moisissures, rongeurs ou micro-organismes de s’y installer.

Enfin, sa performance énergétique lui permet d’être bien plus efficace que les autres isolants et par conséquent de réduire les factures d’énergie.

« L’étude scientifique a mis en évidence que la ouate de cellulose permet une économie de 26,4 % d’énergie par rapport à la laine de verre. Concrètement, la maison isolée avec la ouate de cellulose s’est avérée être plus chaude de 4°C », indique Jonathan Brilland-Le Morellec, ingénieur support technique.

 

Des avantages financiers

« La ouate de cellulose a un coût de mise en œuvre et d’achat qui la place de façon avantageuse : lorsque l’on fait un classement par les prix, la ouate de cellulose se situe à peine au-dessus de la laine de verre, mais mieux que d’autres isolants biosourcés comme la laine de bois. C’est assurément l’isolant écologique le mieux placé sur le plan économique », précise Thomas Bonnin, architecte.

L’association ECIMA a publié un livre blanc, avec de nombreux témoignages, qu’elle met à disposition du grand public et des professionnels du bâtiment. Dans un souci d’information et de pédagogie, ce livre blanc détaille les « dix bonnes raisons d’isoler sa maison avec de la ouate de cellulose ». Il est disponible en libre téléchargement sur le site www.ecima.net.

Partagez cette information :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email