La législation sur les chaudières au fioul évolue : le biofioul fait son entrée

evolution-legislation-chaudiere-fioul

Depuis plusieurs années, le fioul domestique d’origine fossile, jugé trop polluant, est progressivement retiré du marché du chauffage, au profit des chaudières à condensation ou des pompes à chaleur entre autres. A partir du 1er juillet 2022, l’installation de chaudières au fioul sera interdite en France.

En réponse à cette interdiction, la filière fioul innove avec une nouvelle source d’énergie plus propre : le biofioul. Ce combustible d’origine renouvelable s’accompagne d’une nouvelle génération de chaudières « Biofioul Ready ».

 

Qu’est-ce que le biofioul ?

Actuellement, des biofiouls commencent à faire leur apparition sur le marché français. Ils contiennent 5% ou 7% d’EMAG (Ester Méthylique d’Acide Gras) de colza. Ils sont appelés Biofioul F5 et F7. Le but est de passer à un fioul d’origine 100% renouvelable d’ici 2040 avec le F100 qui remplacera le fioul d’origine fossile. D’ici au 1er juillet 2022, des chaudières « Biofioul Ready » F30 avec 30% d’EMAG de colza seront disponibles.

 

Chauffage au fioul domestique : faire changer sa chaudière est-il obligatoire ?

Pour les 3 200 000 ménages utilisant le fioul domestique en énergie de chauffage, il est utile de connaître les différentes possibilités qui s’offriront à eux dès 2022 en cas de panne ou de remplacement de l’équipement, compte tenu de la nouvelle réglementation.

Les chaudières en service, quelle que soit leur ancienneté, continueront à être approvisionnées au fioul domestique sous sa forme actuelle, jusqu’à leur obsolescence. Le changement de chaudière n’est donc pas obligatoire tant que celle-ci peut continuer à fonctionner normalement.

Ce n’est qu’à partir du 1er juillet 2022 que toutes les nouvelles installations de chaudière de type fioul devront être compatibles Biofioul, dont les caractéristiques assurent une baisse des émissions de CO2, gaz carbonique agissant sur le réchauffement planétaire. Le Biofioul pourra être utilisé dans une chaudière installée avant le 1er juillet 2022 en optant pour un nouveau brûleur compatible avec ce nouveau biocombustible.

« Un ménage qui vient de faire l’acquisition d’une nouvelle chaudière à fioul cette année pourra continuer à l’utiliser en l’état pendant plusieurs années et même procéder au changement du brûleur pour le rendre compatible avec le Biofioul. Il ne sera nécessaire d’installer une chaudière compatible biofioul à partir du 1er juillet 2022 que si l’ancienne installation ne peut pas être réparée », précise Alain Dufétel, Vice-Président de la Fédération Française des Combustibles, Carburants & Chauffage (FF3C).

Partagez cette information :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email