Isoler les combles perdus : que faut-il savoir sur ce procédé?

Une mauvaise isolation des combles perdus ou des combles non aménageables constitue une source d’une perte importante d’énergie dans le foyer. Une telle situation est aussi à l’origine de l’inconfort des habitants, surtout lorsqu’il gèle ou lorsqu’il fait trop chaud. Malgré le fait qu’on ne peut pas les transformer en espace de vie, on peut tout à fait améliorer l’isolation thermique des combles perdus. Nous allons justement voir les points à savoir sur ce procédé. Découvrez !

Quel est l’intérêt d’isoler les combles perdus de sa demeure ?

Les « combles perdus » désignent l’espace qui existe en dessous de la charpente. Il ne s’agit pas d’une espace habitable, car soit sa hauteur est insuffisante, soit le modèle de charpente rend son aménagement impossible. En d’autres termes, les combles perdus ne sont pas assez spacieux. Ce qui les rend inhabitables. Dans la majorité des cas, on s’en sert à titre de lieux de stockage.

Comme susmentionnée, la défaillance, voire l’absence, d’isolation au niveau des combles est responsable de l’inconfort dans la demeure. En effet, des études ont pu démontrer que cela occasionne plus de 30 % des pertes de chaleur à l’intérieur de l’habitacle. Pourtant, cela favorise la surchauffe de l’atmosphère à l’intérieur de la maison. Pour faire bénéficier les habitants d’un confort optimal, des travaux d’isolation thermique devront être entrepris. Ces derniers participent également à la diminution des consommations énergétiques du foyer. Pour leur réalisation, nous vous conseillons de faire appel à ce couvreur expérimenté en Haut Rhin.

Comment procède-t-on à l’isolation thermique des combles perdus ?

En fonction de l’accessibilité de lieux, les experts en travaux de toiture ont recours à deux techniques bien distinctes.

En effet, les couvreurs procèdent au soufflage pour assurer l’isolation des combles non accessibles ou difficiles d’accès. C’est le cas quand il n’y a aucune trappe accessible depuis l’intérieur de la bâtisse. Les travaux se font donc depuis l’extérieur. Une fois que les tuiles sont retirées, de la laine en vrac sera soufflée dans les moindres recoins des combles. Un appareil spécifique est utilisé à cet effet. Pour assurer une bonne isolation thermique, l’isolant doit au moins faire 320 mm d’épaisseur. En outre, sa résistance thermique doit être supérieure ou égale à 7.

En revanche, les couvreurs mettent en œuvre la technique de déroulage pour les combles accessibles. Ici, ils utilisent de la laine souple en rouleau. Quant à son mode d’application, il suffit de la dérouler et de l’étaler au-dessus du plancher.

Quel budget prévoir pour isoler les combles perdus de son logement ?

Les tarifs appliqués par les experts en travaux de toiture sont variables malgré la similarité de la prestation demandée. C’est également le cas pour l’isolation thermique des combles perdus. Ainsi, nous vous conseillons de demander un devis de vos travaux auprès de quelques entreprises spécialisées pour avoir une idée de ce qui se fait sur le marché. Vous pourriez également mieux vous préparer financièrement et mentalement aux travaux grâce à ce document.

En outre, il faut savoir que certains facteurs font varier le coût d’une telle prestation. Entre autres, il y a le prix des isolants, la complexité de l’intervention, le déplacement du professionnel ainsi que les dimensions de la surface à isoler. Par ailleurs, sachez que le prix des isolants est tributaire de leur indice de résistance thermique. Par conséquent, il faudra en moyenne préparer entre 7 € et 10 € par m — pour de la laine de roche. Si vous optez pour de la laine de verre, prévoyez entre 6 € et 18 € par m². Quant à la ouate de cellulose, son prix se situe entre 28 € et 42 € par m². Pour terminer, le mètre carré de laine de chanvre coûte entre 25 € et 36 €.

Partagez cette information :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email